Réunion des quatre Fédérations de personnes handicapées avec Madame la Ministre de la Solidarité Nationale et adoptent une feuille de route.

Sans

En stand-by depuis des années alors qu’il doit étudier la situation délicate que vivent au quotidien les personnes handicapées, le Conseil national consultatif de ces catégories aux besoins spécifiques s’est réuni, ce jeudi, avec la participation de quatre fédérations et de la première responsable du secteur de la solidarité.
F.-Zohra B. – Alger (Le Soir) – La situation des personnes handicapées, qui se corse de jour en jour, a poussé les associations à tirer la sonnette d’alarme à maintes reprises sans que les autorités de tutelle n’accélèrent les processus de prise en charge et de facilitation du quotidien de cette frange vulnérable de la société. C’est dans le but d’arriver à des actions concrètes que quatre fédérations de personnes handicapées se sont réunies ce jeudi avec la ministre de la Solidarité nationale et de la Famille, Mme Souad Bendjaballah. Il s’agit des Fédérations des parents d’enfants inadaptés mentaux, de sourds, de handisport et de handicapés moteurs. Pour Mme El Maâmeri, présidente de la Fédération des associations de personnes handicapées moteurs, cette rencontre, la première du genre, a ouvert la voie à un bon nombre de solutions à des problèmes vécus au quotidien par les personnes handicapées. «C’est la première fois qu’un ministre décide de se concerter avec quatre fédérations de personnes handicapées. Nous avons non seulement exposé nos problèmes mais aussi discuté. Nous avons été aussi invités à faire des propositions», a déclaré Mme El Maâmeri, soulignant le fait que la première responsable du secteur a fixé un échéancier pour régler les problèmes exposés. Il s’agit notamment de l’élaboration de la carte de handicapé en même temps que la carte d’assurance et la prise en charge des problèmes bureaucratiques. Les fédérations ont aussi reçu l’assurance qu’elles pourront bénéficier de l’exonération des droits et taxes pour les personnes handicapées s’agissant de l’acquisition de véhicules adaptés. A cet effet, le ministère des Finances sera saisi, selon Mme El Maâmeri qui évoquera l’élargissement de la convention ONAAPH-CNAS à d’autres produits. Suite à la réunion avec Souad Bendjaballah, les Fédérations ont abouti à un calendrier de rencontres régulières en vue d’étudier l’état d’avancement des différents accords. Il s’agira aussi du renforcement des rencontres entre les membres du mouvement associatif et les directions de l’action sociale sur le territoire national et d’impliquer les secteurs ministériels dans la prise en charge des préoccupations des personnes handicapées.
F.-Z. B.

Article le soir d’Algérie du 02 Février 2013

Publicités